REverSAL [Critique détaillée]

61+JkLw0p9L._SX350_BO1,204,203,200_

Auteur : KARAKARA Kemuri

Licencié : Oui, chez DOKI DOKI

Date de parution : 2014

Nombre(s) de volume(s) : 2 (série complète)

Synopsis :

« Passez, passez »…La scène se passe au quartier de Gion à Kyoto. C’est l’histoire d’Ayame, une jeune Maiko éprise de justice et folle de super héros. «  Quel est ce sentier ? Celui qui mène au sanctuaire de Tenjin-sama ». Entrainée par une vielle comptine, Ayame s’égare et se retrouve derrière le miroir, dans un Kyoto totalement inversé. Le son de la cloche du monastère de Gion fait écho à l’impermanence de toute chose. Ayame est poussée malgré elle à participer à un jeu qui dans un Kyoto inversé, l’exact reflet de la ville qu’elle a toujours connue. Cherchant avidement une sortie qui la ramènerait chez elle, elle prend conscience de la réalité de ce monde et de son implication avec le sien. L’envers de l’envers étant l’endroit, la vraie sortie est-elle bien celle que l’on croit ? Dans ce monde étrange, il n’y a qu’une seule règle qui prévaut : tuer ou être tuer. Ayame parviendra-t-elle à retourner saine et sauve

Les personnages de l’histoire 

Les personnages principaux :

MATSUYUKI Ayame 

Ayame Matsuyuki

Cette jeune fille est une maiko (apprentie geisha). Dynamique et énergétique, elle est attirée par le monde de la justice souhaitant elle-même être une héroïne. Cependant quand elle travaille en tant que maiko, on retrouve une jeune fille tout à fait transformé.

Maika

Maika (2)

Grande sœur adoptif d’Ayame. Belle, douce et calme, Maika et la plus populaire des maikos. Cependant elle garde en elle son passé mystérieux qui se dévoilera plus tard.

Al

Al

Un chien qui s’est pris d’affection pour Matsuyuki Ayame. Dans le monde inversé ce dernier est une grande aide. Il donne des conseils et protège sa chère amie.

Takayuki

Takayuki

Un jeune homme peureux et respectueux. Malgré un tempérament assez peu charismatique, il a une manière de voir les choses et de les analyser.

Ayame Koizumi

Ayama Koizumi

Une ancienne maiko qui a eu du mal à devenir une maiko apprécié malgré tous les efforts qu’elle a fourni. Cette jeune fille à un caractère bien trempé et elle n’hésite pas à dire les choses telles qui sont.

Daichi Uezono 

Daichi

Jeune homme charismatique et puissant dans le monde inversé. Il ne pense qu’a la victoire et si pour cela il faut sacrifier la vie d’un être humain, il n’hésitera pas une seconde.

La critique sous deux angles 

L’histoire :

Un titre qui se révèle être la source même de l’intrigue de l’histoire. MATSUYUKI Ayame une jeune Maiko se retrouve sans le vouloir entrainer dans une aventure des plus périlleuses. Tout s’enchaine en un rien de temps, la rencontre avec un jeune homme attaqué par Al, un chien que connait l’héroïne. Lors de la fuite de cet individu, un objet tombe. Une console similaire à un jeu portable dans laquelle l’utilisateur ou l’utilisatrice est obligé d’y inscrire son nom et son prénom. Lorsque le protagoniste y inscrit son nom et prénom,  son destin se voit chambouler. Ayame pensait que c’était juste un objet ordinaire, mais elle va très vite déchanter lorsqu’elle rentrera contre son gré dans le monde inversé. Le monde inversé  qui représente le Kyoto, mais un Kyoto inversé peuplé de Zombie. Elle va faire la rencontre d’un groupe de personne de tout âge y compris Takayuki. Dans ce groupe deux personnalités fortes charismatiques sort du lot, Ayame Koizumi, Daichi Uezono. Le but de ce jeu est simple : « complété les missions qui leurs sont donnés sur la console ou être tué ». Quand la mission est accomplie, ils peuvent rentrer chez eux, toutefois les personnes qui meurent dans le jeu, meurent aussi dans le monde réel.  Cependant son cauchemar ne fait que continuer, elle apprend petit à petit ce que le jeu symbolise. Lors de son retour dans le monde inversé, elle va se rendre compte que les zombies sont des êtres humains comme eux et ne souhaitent que protéger les leurs. Mais l’histoire est bien plus profonde car vers la fin, Maika leur explique qu’en  levant les sceaux, les joueurs laissent enfaites échapper une épidémie qui avait été enfermé dans le sanctuaire. Cette épidémie a des répercussions conséquentes car dans le Kyoto réelle, les personnes sont sujets à des maux et des malaises. Maika la sœur adoptive de Ayame intervient, et donne la solution pour pouvoir empêcher tout cela, bien évidement on a Daichi qui se met en travers du chemin de ses derniers mais il est très vite mis sous le banc de touche. Tout  devient de nouveau normal dans le monde réelle, la vie reprend son cours, mais alors que l’on pensait que l’histoire allait se terminer pour de bon. Les  4 dernières pages du dernier volume, nous laisse entrevoir  le commencement d’une aventure sans fin. A la fin de la lecture, je me suis dit mais c’est pas vrai, on reste sur notre faim. Le manga en lui-même n’est pas mauvais, voir une Maiko vs des zombies est original. Mais il reste quand même certaines ambiguïtés car ils manquent beaucoup d’explication. On n’a pas eu réponse à toutes nos questions car le deuxième tome à bouleverser la manière dont on avait compris l’histoire. Même si on nous dit à la fin que ce jeu servait juste à retirer les sceaux. On ne sait toujours pas qui est derrière cela, qu’est que cela implique. Depuis combien de temps ce jeu existe, qui l’a mis en place et pourquoi ? Il a beaucoup de mystère non résolu.

Quelques images du manga:

3226590465_1_4_RwXV8FLb reversal-manga-extrait-008 reversal-manga-extrait-009 reversal-p50

Le chara-design :

Je ne me lasse pas du design subtil de KARAKARA Kemuri. Les façons dont sont dessinés les personnages, nous permet d’entrevoir pour certain leur personnalité. Et c’est ce que j’aime avec cet auteur car elle a une manière de rendre vivant les personnages. Et cela se fait surtout avec des expressions typiquement hors du commun. Par rapport aux personnalités des personnages, on ne peut pas vraiment dire qu’ils sont vraiment développés car ils sont malheureusement beaucoup trop typés. Mais cela ne dérange pas moins car on arrive toujours à trouver quelque chose qui nous permet de s’attacher à eux. Ils sont stylés et ont un charisme qui leurs vont à ravie. Je suis totalement charmé par le style de dessin particulier qu’a l’auteur, à la fois doux et charmeur.

Ps: Un manga qui mérite d’être lu et relu ❤

images

By 3otaku

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s