Final Fantasy II

FINAL FANATSY II

screenshots-final-fantasy-II-snes

Origine : Japon 1988

Développeur: Square

Concepteurs : Hironobu Sakaguchi, Akitoshi Kawazu, Koichi Ishii

Musique : Nobuo Uematsu

Editeurs: Square

Genre : Jeux de rôles

Licencié :non

Trailer :

Synopsis :

L’ambition humaine peut parfois être considérée comme surnaturelle. Lorsque l’on souhaite acquérir le pouvoir divin et contrôler les populations, il est impossible d’atteindre ses objectifs autrement qu’en pactisant avec le démon. Palmécia est l’empereur malsain et destructeur de l’empire du même nom. Ce tyran a réveillé d’anciennes magies obscures afin de semer le chaos et la destruction, son but étant d’asservir le peuple humain. Mais quatre jeunes orphelins :Firion, Maria, Guy et Léon — refusent de se voir imposer une domination aussi soudaine que malfaisante, rongés par la haine depuis l’assassinat de leurs parents par les légions de l’empereur. Voyant leur insoumission, Palmécia se met en tête de poursuivre les quatre survivants et de leur infliger une mort aussi violente que douloureuse. Grâce à l’aide de la princesse Hilda et du vieux sage Minnwu, ils parviendront à s’échapper. L’heure de la vengeance a sonné… Tout semble impossible et pourtant nos quatre orphelins vont réussir à soulever une rébellion contre l’empire, à laquelle viendra s’ajouter l’aide précieuse de personnalités expérimentées, tel que Paul, Gordon, Joseph, Richard, Cid ou encore le vénérable Minnwu.

Les personnages principaux du jeu :

Firion (Frionel)

final-fantasy-ii-playstation-ps1-012

Le premier des quatre orphelins, adopté par la famille de Maria et Léon. Originaire comme ses amis de la ville de Fynn.

Maria

final-fantasy-ii-playstation-ps1-010

 Sœur de Léon, elle s’inquiète au début du jeu de ne pas retrouver son frère.

Guy (Gus)

final-fantasy-ii-playstation-ps1-017

 Le moine, qui sait communiquer avec les animaux.

 

Léon

final-fantasy-ii-playstation-ps1-009

Frère de Maria, il se trouve séparé des autres dès le début du jeu.

Critique:

Dans Final Fantasy II, on aperçois pour la première fois que les personnages ont un prénom. Le concepteur du jeu a bien fait de nommer les personnages. Ce qui nous permet déjà d’une part de mettre un nom à nos personnages qui sont à notre possession. Le deuxième volet de final fantasy nous propose une belle histoire. Le mode combat rien à redire déçu, on est toujours autant attirer par les combats et les boss qui deviennent de plus en plus compliqué. C’est un jeu que je conseille fortement au joueur en herbe. La version remastérisée est disponible depuis 2003.

Ja ne ❤

By 3otaku

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s